Polars, thrillers,  Suisse

Brume rouge – Nicolas Feuz

Quatrième de couverture

Qui veut tuer Greta Thunberg ?

Entre Paris et Neuchâtel, un serial-killer pulvérise à l’arme lourde  toutes les jeunes filles qui se prénomment Greta. Très vite, on l’identifie. Le problème, c’est qu’il est mort depuis vingt ans. Un assassin fantôme.


Mon avis

Ai-je besoin de redire que je suis fan des polars de Nicolas Feuz ? Depuis la découverte de sa plume en 2018, j’ai lu tous ces polars ! Et ils commencent à être nombreux. Il faut dire que le procureur Neuchâtelois est prolifique. Brume rouge est déjà son quinzième polar. Il ne manque à mon palmarès que ses romans parus chez Gore des Alpes et ceux publiés chez Auzou Suisse, éditeur jeunesse.

Depuis quelques années donc, la lecture du dernier Feuz est un rendez-vous que je ne manquerais pour rien au monde, et ceci pour plusieurs raisons : les ouvrages sont relativement courts, les chapitres tiennent en peu de pages, ce qui donne un rythme soutenu à la lecture. Le suspense est très présent et la mise en place est faite pour bouffer les pages. Et que dire des twists finaux qui retournent le cerveau ?

Bref, ce dernier polar ne déroge pas à la règle. Une fois n’est pas coutume, d’entrée de jeu, nous connaissons l’identité du tueur et ses motivations. Mais les apparences sont toujours trompeuses avec Feuz. Il faut se méfier de tout et de tout le monde. La fin réserve des surprises et le terreau pour un futur tome ! Et comme toujours, le procureur n’y va pas avec le dos de la cuillère dans les descriptions des crimes.

L’auteur surfe cette année sur le thème de l’écologie et de la haine que certaines personnes peuvent vouer à la jeune suédoise et à son combat pour l’environnement.

Brume rouge étant un tome 4, il serait très dommage de commencer par ce roman car certains éléments des précédents ouvrages sont dévoilés ici… Si vous souhaitez lire les enquêtes du procureur Jemsen selon la bonne chronologie, voici l’ordre de lecture :

1) Le miroir des âmes

2) L’ombre du renard

3) L’engrenage du mal

4) Brume rouge (la présente chronique)



En résumé

Comme chaque année, j’ai passé un excellent moment avec ce nouvel opus !
Feuz est devenu un auteur incontournable dans le paysage du polar suisse !

Informations :

Editions Slatkine & Cie

Genève, Février 2022

240 pages



,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code