Islande,  Polars, thrillers

Nátt – Ragnar Jónasson

Quatrième de couverture

C’est l’été à Siglufjördur. Le climat de ce village du nord de l’Islande est si rude que le jeune policier Ari Thór voit arriver avec soulagement cette saison où le soleil brille à toute heure du jour et de la nuit. Mais le répit est de courte durée. Un homme battu à mort est découvert sur les bords d’un fjord tranquille. Une jeune journaliste vient fouiner d’un peu trop près. Que cherche-t-elle à découvrir ? Ou à étouffer ?

Surtout, l’éruption spectaculaire de l’Eyjafjallajökull recouvre peu à peu toute l’Islande d’un épais nuage de cendres. Cette étrange « nuit » – nátt, en islandais – fait remonter les secrets les plus enfouis. Personne ne sera épargné. Pas même Ari Thór, qui doit pourtant boucler son enquête au plus vite, s’il veut éviter de nouveaux crimes.


Mon avis

Nátt est le deuxième tome des enquêtes d’Ari Thór (si on suit l’ordre des intrigues et non l’ordre de parution en français). Le roman est relativement court et se lit vite. Comme dans tous les polars islandais, ne cherchez pas un rythme effréné ! L’intrigue ne casse pas trois pattes à un canard et pourtant, je ne sais pas comment l’expliquer, la mayonnaise prend très bien. Et à la fin, les choses s’accélèrent même, on est pris par le dénouement qui s’emballe !

Dans ce deuxième opus, on découvre un peu plus le personnage d’Ari Thór. Ses états d’âme par rapport à son ex m’ont paru un peu longs et son côté « sang chaud » à la fin un peu déplacé par rapport au calme de l’homme en temps normal mais ça le rend un peu plus vivant et humain.

Le charme des polars nordiques réside surtout dans le fait qu’ils nous font voyager. J’adore les romans qui me dépaysent géographiquement et m’apprennent à connaître le quotidien des gens et leurs lieux de vie. Je n’ai pas encore eu la chance d’aller en Islande mais l’île est sur ma liste de voyage depuis quelques années.


En résumé

Voilà un bon polar calme mais efficace, qui fait bien son job et surtout nous fait voyager.
Je lirai la suite avec plaisir (les prochains tomes sont déjà dans ma pile à lire d’ailleurs…)


Informations :
Editions de La Martinière, mars 2018
352 pages

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.