Islande,  Polars, thrillers

Dix âmes, pas plus – Ragnar Jónasson

Grâce aux Editions de La Martinière et à NetGalley France, j’ai eu la chance de lire en avant-première le dernier ouvrage de l’islandais Ragnar Jónasson. Un grand merci à eux !

Quatrième de couverture

Recherche professeur au bout du monde. Voici une petite annonce qui découragerait toute personne saine d’esprit. Pas Una. La jeune femme quitte Reykjavík pour Skálar, l’un des villages les plus reculés d’Islande, qui ne compte que dix habitants. Malgré l’hostilité des villageois. Malgré l’isolement vertigineux. Là-bas, Una entend des voix et le son fantomatique d’une berceuse. Et bientôt, une mort brutale survient. Quels secrets cache ce village ? Jusqu’où iront ses habitants pour les protéger ?


Mon avis

Un petit peu au fait du style de Ragnar Jónasson pour avoir commencé la série de polars de l’inspecteur Ari Thor (je n’ai lu que 2 tomes mais tous les autres m’attendent dans ma PAL), en débutant ce roman (qui est un one-shot), je pensais lire un polar. Mais en réalité, nous sommes sur un thriller. Et quel thriller ! Avec comme décor un village isolé au fin fond de l’Islande, un huis clos dans un trou paumé avec dix personnes !

J’ai beaucoup aimé l’atmosphère de ce roman, cette l’angoisse qui prend aux tripes. Il faut dire que l’auteur excelle ici à dépeindre des évènements pesants. Les gens sont peu accueillants (à part quelques exceptions). L’ambiance fait froid dans le dos, que ce soit au niveau de l’histoire ou de la météo et de la saison. La nuit est noire et longue. Des choses perturbantes se produisent. Notre héroïne croit perdre la boule et vu ce qu’elle vit c’est à se demander comment elle a encore le courage de rester dans ce patelin !

Tout avait bien commencé, tous les ingrédients étaient présents pour en faire à mes yeux un coup de cœur mais vu l’atmosphère et le ton du récit, j’avoue avoir imaginé une autre fin. Celle proposée par l’auteur ne m’a pas convaincue, je l’ai trouvée trop légère, trop simple.


En résumé

Un très bon moment de lecture avec ce roman à l’ambiance nordique glaciale et glaçante mais dont la fin m’a déçue…

Informations :
Editions de La Martinière, janvier 2022
336 pages

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code