Romans,  Romans suisses

Le manoir de Dark Road End – Catherine Rolland

Quatrième de couverture

« Le pire héritage de toute l’histoire des héritages ».
Que faire d’un vieux manoir à la sale réputation et complètement délabré ? C’est la question qu’Emma Paddington se pose, en découvrant la propriété que sa tante Bree vient de lui léguer au fin fond de la Californie. Jamie Hartgrave, le charmant – et très maladroit – agent immobilier de Bridgeport, lui suggère de vendre au seul client intéressé, un promoteur particulièrement antipathique. C’est sûrement une bonne idée… à condition d’éviter de lui parler des trois Djinns plus ou moins caractériels qui logent au dernier étage, du crocodile à deux tête qui patrouille dans le parc et du démon enfermé à la cave.


Mon avis

Le manoir de Dark Road End est le premier tome d’une saga fantastique, qui compte à ce jour trois volumes (le troisième tome venant tout juste de sortir). J’ai découvert la plume de Catherine Rolland ce printemps, avec la lecture de son excellent roman noir Les inexistants. Étant bien loin de connaître tout son registre, je n’étais quand même pas sans savoir qu’elle avait à son actif des romans très éclectiques.

Faisant preuve d’une imagination plus que fertile, l’auteure nous transporte dans un univers foisonnant de créatures étranges, plus originales les unes que les autres (mention spéciale pour Swift, le mini dragon télescopique). Les personnages humains sont tout aussi attachants et sensibles, à l’image de l’héroïne Emma, jeune femme active, filant le parfait amour avec son fiancé à San Francisco et travaillant dans la boutique de savons artisanaux de sa meilleure amie… jusqu’à une trahison qui lui fera prendre un beau jour la route, direction Bridgeport, ce bled paumé de l’est de la Californie.

Présentées pour un public à partir de 15 ans, ces aventures pourront effectivement plaire aux jeunes, comme aux adultes. Durant ma lecture, forcément j’ai pensé à Harry Potter pour le côté magique et également à la série télé Supernatural dans les aspects plus sombres et la lutte contre les forces démoniaques (en moins sombre et gore je vous rassure) mais Catherine a su apporter sa touche personnelle grâce à son humour, sa bonne humeur et ses idées originales. 

Telle une vraie auteure caméléon et grâce à une écriture soignée et pleine d’entrain, Catherine Rolland a su m’emporter dans le monde extraordinaire d’Emma, et me donner très envie de découvrir la suite de ses péripéties alors que je ne lis jamais de littérature fantastique ! Donc très bonne nouvelle que les deux prochains tomes m’attendent bien au chaud dans ma liseuse, en plus ce sont des romans somme toute parfaits pour la saison automnale et Halloween qui s’en vient.



En résumé

Un premier tome très divertissant !

*****************************

A propos de l’auteure du roman :

Née en 1975 à Lyon, Catherine Rolland étudie la médecine. Installée en Suisse depuis quelques années, elle travaille comme médecin urgentiste. Passionnée par l’écriture, elle est l’auteure de 10 livres et a également participé à plusieurs recueils de nouvelles parus aux Editions Okama. Elle anime des ateliers d’écriture à Payerne et aime parler de ses découvertes livresques sur son blog.

A propos du livre :

Auto-édition, octobre 2021

211 pages

Disponible chez votre libraire, en ligne en version broché ou ebook Kindle chez Amazon (pour les autres liseuses, n’hésitez pas à contacter directement l’auteure via son site : https://catherine-rolland.com



,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *