Romans,  Suisse

Le Big Challenge – Abigail Seran



Quatrième de couverture

Nicolas, jeune quadra, papa et mari, après avoir constaté le chiffre indécent affiché sur la balance, calcule son IMC. Avec effroi, il se découvre largement en surpoids pour ne pas dire obèse. Il décide d’y remédier en secret et s’inscrit à un programme d’amaigrissement collectif peu élégamment intitulé «Le Big Challenge».


Mon avis

Nicolas, la quarantaine, ancien sportif, s’est un peu laissé aller ces dernières années. Il prend douloureusement conscience de son obésité après une remarque de sa fille de 5 ans, le voyant peiné à courir et devenir « tout rouge »… S’ensuivent des recherches sur des sites pour calculer son IMC et des tergiversations à s’inscrire ou non au Big Challenge, un programme de remise en forme passant par un rééquilibrage alimentaire et des séances de sport, avec en prime une application pour se motiver.

Ce micro roman de 96 pages appartient à la collection Uppercut de l’éditeur lausannois BSN Press, une collection qui offre « de fictions brèves accessibles, habitées de tension narrative […] et visent le sport dans la pluralité de ses expressions ». Pari réussi avec ce récit ! A l’aide d’une plume accessible et enlevée, Abigail Seran nous livre un texte impactant. Les descriptions de la faune de la salle de sport notamment sont très savoureuses, entre les cours de spinning éreintants, les clients qui se matent et les coaches tortionnaires mais un peu simplets en tenue rose, souffrant de tics de langage.

L’auteure valaisanne aborde ici un thème on ne peut plus actuel en ce mois de janvier, durant lequel une grande majorité d’entre nous prend des engagements à (re)faire du sport. Ainsi, tout le monde reconnaitra les références aux innombrables publicités de sites et de programmes de régime qui pullulent à la télévision ou sur le net. Et surtout, chacun pourra se mettre à la place du héros avec ses bonnes résolutions et la lutte pour s’y tenir. Au fil des pages, nous sommes  de tout cœur avec Nicolas dans ses séances de torture et pouvons imaginer les complexes qui l’habitent. Ne voulant pas se faire traiter de toquard, il enchaine les efforts et ne lâche rien, cachant même à sa femme le défi qu’il s’est lancé, de peur de ne pas être à la hauteur mais occasionnant par la même occasion des tensions dans son couple.

L’arrivée du Covid et des mesures de confinement vont mettre à mal sa volonté, Nicolas se retrouvant coincé avec sa femme, sa fille et son ado à la maison. Pour continuer à perdre du poids, il s’efforce de faire ses entrainements grâce aux visioconférences et est obligé de prendre sur lui lorsque sa famille veut participer aussi. Finalement, tous ses sacrifices en vaudront-ils la peine ? Réponse dans les dernières pages !

En résumé

Un petit roman très plaisant qui donne envie de se dépasser !

*****************************

A propos de l’auteure du roman :

Juriste de formation, Abigail Seran est une écrivaine franco-suisse. Elle a déjà publié 8 livres et participé au projet d’écriture participative D’écrire ma ville, décliné en 5 ouvrages (Monthey, Lausanne, Neuchâtel, Bernex et Sion). Depuis peu, elle est également la directrice de la Maison des écrivaines, des écrivains et des littératures (MEEL) à Monthey.


A propos du livre :

BSN Press
Lausanne, 2022
96 pages



,

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.