Polars, thrillers,  Suisse

La chaleur humaine – Jan Kepons

En décembre dernier, j’ai été contactée par les éditions 180° sur Instagram. Le slogan de cette maison d’éditions basée à Bruxelles est « mangez local, lisez local ». En effet, elle propose dans son catalogue des ouvrages belges, français mais aussi suisses. Ils m’ont gentiment proposé de lire le dernier polar du genevois Jan Kepons. Un grand merci à eux pour leur envoi et leur confiance !

Quatrième de couverture

Dans un laboratoire, une jeune et brillante chercheuse fait une découverte capitale, qui va rapidement lui coûter la vie… Pour comprendre ce qu’elle a bien pu trouver pour être éliminée de la sorte, l’agent spécial Paul Nosky entame une mission des plus périlleuses. Il infiltre Berklen Technologies, une société pharmaceutique basée à Genève. Traqué à son tour, il va peu à peu réaliser que les victimes s’accumulent et qu’un livre ancien permettant de prédire les maladies n’est visiblement pas qu’un mythe…


Mon avis

J’ai passé un bon moment en terres genevoises avec ce polar, dont le rythme est soutenu. Les chapitres s’enchaînent sans temps mort (par contre on enchaîne les cadavres !). Avec une plume sans fioriture, le style de l’auteur est direct et efficace.

Le monde des médicaments, les big pharmas, les théories complotistes… En voilà des thèmes terriblement actuels ! l’intrigue est donc dans l’air du temps et intéressante. Les problématiques abordées par l’auteur me parlent beaucoup mais je peux imaginer que pour certains lecteurs, ces idées peuvent sembler tirées par les cheveux. Malheureusement, le scénario m’a paru léger et aurait mérité d’être beaucoup plus approfondi. A mon sens, il y avait matière à pousser un peu plus loin la réflexion et le côté complotiste, pour obtenir un polar encore plus glaçant et machiavélique.

Après coup, j’ai vu que l’auteur avait déjà mis en scène le personnage de Paul dans deux précédents ouvrages, à savoir Le modèle (2018) et L’enveloppe (2019). N’ayant pas lu ces deux romans, cela ne m’a pas posé de problème dans la compréhension de la présente histoire. Néanmoins notre héros m’est apparu manquant plusieurs fois de professionnalisme pour un agent spécial. Certaines scènes le faisaient passer pour un amateur ou alors c’est moi qui suis trop parano ou qui lis trop de polars bien plus retors…


En résumé

Une lecture très agréable et rythmée mais qui aurait mérité plus d’approfondissement à mon goût.

Informations :
180° Editions, 2021
254 pages

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code