Romans,  Romans suisses

Inflorescence – Raluca Antonescu

Dernier livre que j’ai lu dans le cadre du Prix des lecteurs de la ville de Lausanne, Inflorescence est le troisième roman de Raluca Antonescu. Les votes sont maintenant clos et le résultat sera rendu dans quelques jours, le 31 mars prochain.

Quatrième de couverture

Jura, 1911. Une femme se désespère d’être à nouveau enceinte. Pour implorer la fin de sa grossesse, elle se rend au Gouffre du Diable. À partir de ce lieu dont la terrifiante et réelle histoire nous est contée, Raluca Antonescu entrelace quatre générations de femmes qui traversent le siècle.


Mon avis

Basé sur l’histoire réelle d’un gouffre de l’est de la France, l’auteure évoque cet endroit mystérieux, caché dans la campagne. Un trou qui a alimenté les peurs, les légendes et qui a été utilisé comme décharge, d’abord pour se débarrasser de carcasses d’animaux, puis ensuite pour y enfouir des obus de l’armée pendant la première guerre mondiale, polluant ainsi les eaux souterraines à long terme.

Ce roman parle également de liens. Les chapitres alternent entre quatre personnages féminins, à différentes époques, allant de 1911 à 2008. Au départ, nous ne voyons pas le lien entre ces quatre femmes. Il est encore question de lien avec le parallèle tiré entre cette pollution environnementale et les secrets et drames pouvant empoisonner des générations.

Avec une plume très précise et fluide, Raluca Antonescu brosse avec soin la psychologie de chacune des femmes évoquées. Malheureusement, je ne me suis pas attachée à tous les personnages : les chapitres sur Catherine notamment ont été longuets tant cette femme était curieuse. L’auteure amène aussi une touche de fleurs et de végétaux à chaque époque, sujet intéressant qui sert de fil rouge.


En résumé

Un roman transgénérationnel agréable à lire mais sans plus pour moi…

Informations :

Éditions La Baconnière

Genève, janvier 2021
268 pages



,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.