Romans,  Romans suisses

Vers vos vingt ans – Laurence Voïta

Dramaturge, scénariste et enseignante, la vaudoise Laurence Voïta est l’auteure de plusieurs livres. Je vous parle aujourd’hui de son deuxième roman, Vers vos vingt ans, paru aux Editions Romann en 2019.

Quatrième de couverture

Non. Anne n’aime pas les souvenirs, ces représentations d’un temps passé qu’on réinvente. Encore moins les photos quand elles sont affectives et racontent nos vies dans des fictions banales, qui se ressemblent toutes. Cette manie, si récente dans l’histoire de l’humanité, d’épier des jours anciens. Cette preuve du temps qui passe, qu’on peut prendre dans ses mains, et regarder en face. Il n’empêche, ces albums, elle les avait gardés. Comme elle avait gardé aussi ce joli paquet gris, aux coins fanés de beige par les années, les lettres de son père à sa mère lorsqu’ils avaient vingt ans. Elle ne pensait pas les montrer à sa fille, mais on ne protège jamais personne contre son gré, alors, aujourd’hui, elle lui a donné les lettres et les albums. Mais elle ne dévoilera rien d’elle. Avec les confidences viendrait le risque de livrer David et ce pacte insensé. David, qu’elle a tellement aimé.

De retour quelques mois chez sa mère suite à une rupture amoureuse, Myriam, pour se consoler de la mort de ses grands-parents bien aimés, part en quête de leurs vingt ans et découvre ceux de sa mère, Anne, et son incompréhensible secret.


Mon avis

De vieux albums photos de Mathilda et Jean, ses grands-parents adorés, disparus récemment, ainsi que des lettres, vont plonger Myriam dans la vie de ses ancêtres. On les suit depuis leur rencontre, dans les années quarante, sur la Riviera vaudoise. Myriam va ainsi les découvrir au fil des pages : les années de guerre, le couple qui se construit, l’enfant qui tarde à arriver, les amitiés, les voyages, les drames… Mais ce n’est certainement pas grâce à sa mère, Anne, qui ne voudrait pour rien au monde l’aider à raviver les souvenirs. Cette dernière, froide et distante avec sa fille depuis toujours, ne comprend pas l’engouement de Myriam pour cette plongée dans le passé. Anne a en effet tout à perdre à ce que sa fille déterre sa vie et fasse remonter son secret. Et quel secret ! Le genre de révélation qui fait voler en éclat une famille, comme un raz-de-marée dévastateur, une vérité qui fera chavirer Myriam, ainsi que le lecteur.

La plume de Laurence Voïta est douce et dépeint très bien la nostalgie. Au fur et à mesure que Myriam tourne les pages des albums, les éléments de la vie des grands-parents sont révélés. On pourrait penser que le récit va alors être linéaire mais l’auteure réussit à apporter, entremêlées subtilement, des parties de la vie d’Anne, leur fille, et on commence à entrevoir les raisons de son comportement. La genèse du secret est amenée par petites touches, petit à petit, jusqu’au choc final !

C’est très émue que j’ai refermé le roman. Mes grands-parents étant de la même génération que ceux de Myriam, j’ai beaucoup pensé à eux lors de cette lecture. Très touchante, cette histoire de famille parlera donc à tous ceux qui ont admiré et aimé profondément leurs grands-parents.


En résumé

Un coup de cœur pour ce magnifique roman suisse qui m’a beaucoup touchée !

*****

ps : un grand merci aux Editions Romann pour cet envoi et pour leur confiance.

La qualité de l’objet livre est à souligner! Une superbe édition avec une couverture à double rabats bien pratique.

Informations :
Editions Romann

Montreux, mai 2019
296 pages

,

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.