Romans,  Suisse

Game Ovaire – Nicolas Millié

Quatrième de couverture

Le quotidien d’un temple bouddhiste est bouleversé par l’arrivée d’un mouvement sectaire lesbien. Coïncidence si des créatures surnaturelles se mettent à tuer dans la vallée ? Johan et Luna devront surmonter leurs différences pour que le sang cesse de couler !


Mon avis

Membre d’une lamaserie isolée dans les montagnes, Johan a tout du vrai moine au service de Bouddha : cheveux ras, robe jaune et rouge, célibat imposé… Quelques entorses ont toutefois été autorisées dans son quotidien et il est l’un des seuls à pouvoir sortir du monastère pour travailler à la fromagerie, activité qui assure la subsistance de cette confrérie alpine. Non loin, vient s’installer un beau jour une communauté de lesbiennes, motivées par un idéalisme farouche. La cohabitation ne va pas se passer comme prévu…

Dans le même temps, des crimes envers des hommes commencent à se produire à la pelle, des meurtres particulièrement sanglants et violents. Des étranges créatures font un massacre parmi ceux qui ne respectent pas les femmes, les abusent, les violentent ou entretiennent des pensées salaces envers elles. Et les mâles en prennent pour leurs grades dans ce court roman. Pas de pitié pour leurs attributs ! L’hémoglobine coule à flot !

Avec un scénario original porté par des scènes particulièrement atroces, sanguinolentes ou débridées, mais non sans humour, Nicolas Millié nous gratifie d’un conte surnaturel et déjanté. L’auteur ne fait pas dans la dentelle en décrivant les sévices perpétrés, collant ainsi fidèlement à la réputation de la collection valaisanne Gore des Alpes. Attention néanmoins aux âmes sensibles…


En résumé

Une histoire sanglante et déjantée à réserver aux amateurs du genre !

*****************************

A propos de l’auteur du roman :

Nicolas Millié a participé précédemment à la collection Gore des Alpes, notamment avec Hirochimio mon amour et dans les ouvrages collectifs de nouvelles, Ça sent le sapin et Gore de mer.


A propos du livre :

Gore des Alpes

Suisse, mai 2023

92 pages



,

2 Commentaires

  • Fattorius

    Bonsoir Rebecca!
    Cette collection me laisse de bons souvenirs de lecture (je pense à Gabriel Bender, ou à « Tunnel pour l’enfer » de Marie Javet); il faudrait que j’y vienne plus souvent, pour l’amusement et le frisson.
    Bon week-end et bonnes lectures!

    • Avatar photo

      T'as où les livres ?

      Bonsoir Daniel !
      J’ai lu « Tunnel pour l’enfer » que j’avais beaucoup aimé, mais pas encore lu celui de Gabriel Bender.
      Cette collection procure effectivement frisson et changement 😉
      Bon week-end également et à bientôt
      Rebecca

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.