Polars, thrillers,  Suisse

Drame à Wally Creek – Catherine May

Déjà le deuxième livre que je lis de Catherine May et j’aime toujours autant sa plume et les univers qu’elle décrit


Quatrième de couverture

Affecté depuis quelques mois au poste de gendarmerie d’Ucluelet, petite bourgade de l’île de Vancouver, Matt Campbell s’ennuie. Un jour, pourtant, en rentrant d’une virée en kayak, il aperçoit une forme qui flotte dans l’eau. Un lion de mer ? Non, un cadavre, le visage méconnaissable. Qui s’est acharné ainsi sur cet homme ? Pourquoi ?

L’intransigeante inspectrice Joan Thibault et le jeune flic vont se lancer à corps perdu dans cette enquête tortueuse, sur fond de non-dits, de faux-fuyants et de drames personnels. Les indices sont minces et les secrets profondément enfouis. L’existence des habitants de ce fin fond du Canada et les relations qui les lient sont passées au peigne fin pour arriver à un dénouement qui glace le sang…


Mon avis

Le rythme de l’enquête est plutôt calme, la police ne dispose que de très peu d’indices et de peu de suspects dans ce coin isolé. L’étau finit par se resserrer jusqu’à une fin sombre et glaçante. Le personnage de Matt est attachant : son manque d’expérience et sa peur de mal faire sont touchants. Il se sent comme un bleu face à sa supérieure, il faut dire que l’inspectrice est très professionnelle et peut se montrer cassante mais au fil des pages elle s’adoucit et on la découvre très humaine. J’ai également beaucoup aimé découvrir la magnifique région de l’île de Vancouver, sur la côte ouest canadienne, un endroit que j’aimerais vraiment visiter un jour.


En résumé

Une très bonne lecture ! Et encore une belle découverte dans la collection Frisson des éditions Plaisir de lire, des polars de grande qualité qui mériteraient d’être plus connus.

Informations :
Editions Plaisir de Lire, Lausanne, mars 2020
334 pages

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.