Polars, thrillers,  Suisse

Du sang sur le Moléson – Michel Niquille

Quatrième de couverture

La découverte du corps d’une femme à Moléson-sur-Gruyères amène le juge Gremion et le commissaire Ruffieux à ouvrir une enquête ardue. Ce crime cache une histoire de vengeance dont la source remonte aux années 70 dans la région de Fribourg.

Chantage, malentendus et argent facile sont les ingrédients de cette première affaire du commissaire Ruffieux.


Mon avis

Une femme est découverte morte au pied du Moléson, un cadre pourtant idyllique et tranquille. Même dans ces contrées bucoliques, des horreurs ont lieu et sous des apparences trompeuses la bonne société fribourgeoise cache bien des secrets. L’histoire nous plonge dans plusieurs temporalités : notamment aux origines de la vengeance dans les années 70 et au moment du meurtre, en 1995.

Ce petit roman de 136 pages va droit au but ! L’enquête se passe de fioritures, les chapitres sont extrêmement courts, les personnages auraient pu être un plus développés mais pour autant tout y est ! Comme quoi on peut faire de bons polars rondement menés en ne tournant pas autour du pot sur des centaines de pages.

Malgré ce format très ramassé, Michel Niquille n’a pas négligé la résolution de l’intrigue ni le style. Une écriture soignée et précise qui nous emporte dans cette enquête en terres gruériennes, une région que j’aime énormément ! Et en tant que Dzodzette (comprenez une Fribourgeoise) et grande amatrice de polars régionaux j’ai été ravie de partir dans mon canton d’origine avec cette lecture.

Du sang sur le Moléson est le premier tome des enquêtes du commissaire Ruffieux. Suivent La crucifiée de la Verguenaz et La tête dans la sciure, que je lirai prochainement.



En résumé

Un petit polar fribourgeois très efficace !

Informations

Editions de la Trême

Bulle, 2018

136 pages

ps : Merci pour l’envoi !



,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *