Polars, thrillers,  Suisse

De la part du vengeur occulte – Alain Bagnoud

Quatrième de couverture

Alexandre est le prête-plume d’un homme politique genevois. Celui-ci reçoit des photos envoyées par un mystérieux «vengeur occulte» qui semble le suivre. Il charge Alexandre d’en retrouver l’expéditeur.

L’enquête conduira ce dernier dans les milieux de l’art contemporain, des affaires et de la politique. Il sera mêlé à deux assassinats et découvrira finalement quelques petites choses sur le monde – et sur lui-même.



Mon avis

L’auteur nous plonge dans la Genève internationale, la ville du fric, des marchands d’art, des riches étrangers, des blondes refaites, du négoce, des avocats, des hommes d’affaires, des politiciens qui trempent dans des affaires peu recommandables… Une ambiance qui n’est pas sans rappeler l’excellent roman de Joseph Incardona, La soustraction des possibles.

Le roman s’ouvre sur l’annonce du décès d’un des personnages. Un retour en arrière sur les évènements ayant conduit à ce drame constitue l’essentiel du roman. Ce polar est original car nous sortons de l’éternelle enquête menée par des flics, ici nous sommes avec Alexandre, journaliste et auteur de l’ombre, qui mène ses recherches.

Certes, la mise en place est non conventionnelle mais le récit manque un peu de rythme. Les personnages ne sont pas spécialement attachants mais l’histoire se laisse lire malgré ces points négatifs. Une fin surprenante relève un peu ma note finale mais sans arriver à me convaincre complètement.



En résumé

Une lecture agréable mais sans plus à mon goût…

Informations

BSN Press

Lausanne, 2022

192 pages



,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.