Romans,  Romans suisses

Suzanne, désespérément – Mélanie Chappuis

Quatrième de couverture

« Je sais qu’au commencement était le Verbe, c’est dans la Bible. Et donc si on prénomme un chien Suzanne, il y a plus de chances qu’il disparaisse, et qu’on le recherche désespérément. »

Où est passée Suzanne, la magnifique autant qu’attendrissante Boxer de Lucienne? C’est l’enquête que vont mener les propriétaires de chiens d’un quartier en bordure de forêt. Ni origine, genre ou classe sociale ne lient les dix personnages qui nous promènent dans ce polar joyeux et rafraîchissant. En commun, ils n’ont que l’amour qu’ils portent à leur progéniture canine, et cet amour-là suffira à créer une communauté à laquelle le lecteur aura le sentiment d’appartenir.


Mon avis

Le thème est original : la recherche d’une chienne égarée qui ouvre sur une galerie de portraits et des tranches de vie. J’ai beaucoup aimé la construction du roman et le style de Mélanie Chappuis. Chaque petit chapitre relate la situation du point de vue de l’un des protagonistes, à tour de rôle, et nous amène dans la vie et la réalité du moment de chacun. Point d’échanges directs entre les personnages mais des dialogues intérieurs, avec un ton direct, ce qui rend le récit très vivant et actuel.

Les personnages sont très bigarrés et l’auteure arrive à dépeindre parfaitement des psychologies et des classes sociales très diverses, ainsi que l’amour porté par les propriétaires de chiens à leurs progénitures. Ces amis des bêtes ont bien plus en commun que ce que leur rang social ne laisse imaginer au premier abord. Le récit va bien au-delà d’une simple histoire de chiens. Certaines barrières tombent, les masques volent, l’entraide et l’empathie font mouche. Ce petit roman (100 pages) prend même parfois des petits airs de polar quand certains personnages se posent des questions sur le sort de Suzanne, jusqu’au fin mot de l’histoire.


En résumé

Une belle découverte me donnant envie de découvrir le reste des œuvres de Mélanie Chappuis.


Informations :
Editions BSN Press, Lausanne, juin 2021
108 pages

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.