Polars, thrillers,  Suisse

Serial Net Flic – Joachim Turin

Quatrième de couverture

Depuis deux ans, l’officier Namik et son fidèle coéquipier Gabin enquêtent sur les agissements du tueur en série qui terrorise la ville de Monthey, en Suisse. Tous les indices mènent le duo de flics sur les traces d’un mauvais garçon, Gontran.

Salomée, la compagne de Gabin, écrit des scénarios pour une agence de créatifs affiliée au groupe Netflix. Son nouvel écrit, basé sur les faits réels qui se déroulent à Monthey, est appelé à être adapté à l’écran, dans sa propre série.

L’officier Namik et Gabin cherchent par tous les moyens à envoyer Gontran sous les verrous pour rétablir la paix dans les rues de la ville. Si les pièces à charge s’accumulent autour de leur principal suspect, aucune preuve irréfutable ne l’écroue définitivement.

Et pour cause…


Mon avis

A Monthey, dans le Chablais valaisan, un homme est retrouvé mort sur un banc un soir de carnaval. Tous les indices incriminent un petit trafiquant notoire. Même s’il ne fait aucun doute que le suspect est un mauvais bougre, est-ce vraiment un tueur pour autant ? L’officier Namik, la quarantaine, célibataire endurci, ayant toujours privilégié sa carrière à sa vie personnelle, fait équipe avec Gabin. Les deux compères se sont connus sur les bancs de l’école de police et sillonnent les rues, collant au train du suspect depuis des mois. Malheureusement, sans succès. Les crimes s’accumulent pendant deux ans, sans que les forces de l’ordre n’arrivent à le coincer. Le tueur en série terrorise Monthey et perturbe l’équilibre de la bourgade. Les gens n’osent plus sortir alors que la cité valaisanne est connue pour ses nombreuses festivités.

Dès les premières pages, nous connaissons l’identité du tueur, ce qui rend ce polar régional peu conventionnel. Le récit s’attache alors à poser le travail de la police tentant de confondre le meurtrier, tout en suivant aussi les agissements et le point de vue du méchant. Utilisant les flashbacks, Joachim Turin distille des éléments des crimes au travers de scènes parfois assez rudes. Source d’inspiration pour Salomée, la compagne de Gabin, scénariste travaillant sur un projet d’adaptation pour Netflix, le serial killer s’avère être un vrai psychopathe qui mériterait effectivement d’avoir sa propre série, tant il est tordu et machiavélique, réussissant même l’exploit d’attirer la sympathie !

Comme à son habitude, Joachim Turin nous régale de sa plume entrainante, travaillée et reste fidèle à l’art des jeux de mots, aux clins d’œil et à l’humour, ainsi qu’à ses conclusions explosives et surprenantes. Le lecteur ne verra pas arriver le dénouement ! Ce nouveau roman noir très réussi prouve encore une fois qu’il mériterait d’avoir une meilleure place dans le paysage du polar suisse romand !

Enfin, en tant que local de l’étape, le Valaisan nous fait également découvrir Monthey, une ville méconnue et manquant d’atouts à première vue, et apporte ainsi une image plus positive de ce petit coin de Suisse.


En résumé

Avec ce nouveau polar auto-édité, Joachim Turin a encore frappé fort !

*****************************

A propos de l’auteur du roman :

Auteur suisse, Joachim Turin vit à Collombey-Muraz (Valais) depuis sa naissance. Amateur de romans policiers, thrillers et polars, il se lance en 2019 en publiant son premier roman Code SM, en auto-édition. Suivront la Trilogie Cerbère (2020-2021) et sa suite, Quand le Bien souffla l’air dans l’Eden (2021). Serial Net Flic est son sixième roman. ​


A propos du livre :

Librinova

Suisse, juin 2023

pages

Disponible en format papier sur le site de l’auteur, dans les principales librairies du Valais et Payot Vevey, en France, et en format numérique sur les plateformes habituelles.



,

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.