Autour des livres

Mon expérience des livres audio

Avant, pour moi, les livres audio c’était ces rayons des librairies où je n’allais jamais ou ces présentoirs tournants avec des CD de livres chiants, ce format que je pensais réserver au troisième âge ou aux malvoyants. Je sais, ce n’est pas très sympa. Mais ça, c’était avant… mon avis sur la question a bien évolué et je vous explique aujourd’hui pourquoi j’adore maintenant ce format.

Il y a 3 ans, j’ai écouté mon premier livre audio grâce à un essai gratuit, sans conviction, tant j’étais sceptique. Je suis plus visuelle qu’auditive en général. Dès que j’essayais d’écouter un podcast, j’avais beaucoup de mal à rester concentrée et je finissais toujours par faire autre chose et n’écoutais plus…

Pour mon essai j’avais choisi un livre feel-good sans prise de tête (Celle qui a dit Fuck d’Anne-Sophie et Fanny Lesage) et j’ai été « déçue en bien » comme on dit en Suisse, ça a pris tout de suite ! J’ai ensuite enchainé sur Les enquêtes d’Agatha Raisin. Ces histoires se prêtent à merveille au format audio : la narratrice (Françoise Carrière) joue très bien, c’est vivant, drôle et léger !

J’écoute principalement des livres audio pendant des moments creux, pendant lesquels je ne peux ni lire ni regarder un écran, par exemple pendant les tâches ménagères, quand je prépare à manger, quand je repasse, ça me motive beaucoup à m’attaquer à ces choses souvent rébarbatives…

Par contre j’ai testé l’écoute de polars et l’exercice s’est relevé plus compliqué. Même si éplucher des carottes ne demande pas énormément de concentration, les livres avec beaucoup de personnages, des intrigues complexes, sont plus ardus à suivre pour moi dans ces moments-là.

Depuis quelques mois, le livre audio m’est devenu encore plus indispensable. Fin 2020 (décidément l’année 2020 aura été pourrie jusqu’au bout), sans raison connue, j’ai fait une occlusion veineuse à l’œil gauche.

Aujourd’hui, ça va mieux, je touche du bois. J’ai réussi à récupérer beaucoup d’acuité grâce à des injections (je vous épargne le récit traumatisant de mes 4 piqûres dans l’œil…). Malheureusement je ne peux plus lire autant qu’avant. Le soir, j’ai les yeux très fatigués et douloureux suivant ce que j’ai fait la journée, si j’ai abusé des écrans. Du coup, je suis très contente d’avoir les livres audio qui me permettent de continuer à lire, en me reposant les yeux.

Après cette expérience, je ne peux qu’approuver l’utilité du livre audio pour les personnes qui ont des déficiences visuelles. Et au-delà de ça, pour tout un chacun, c’est une excellente alternative pour lire davantage. Avec les applications, plus besoin de dépendre de l’ancien format CD, on peut toujours avoir un livre audio à portée de main, sur son téléphone. Ces dernières années, ce format s’est vraiment démocratisé grâce aux smartphones et l’offre s’est aussi considérablement étoffée !

Une dernière chose, si vous êtes tentés : pensez à écouter le petit extrait du livre au préalable sur la plateforme de livres audio de votre choix, afin de voir si la voix du narrateur et le rythme vous conviennent. Par expérience, parfois avec certaines voix ça ne le fait pas et ça vous gâche le plaisir.

——–

Photo : j’avance dans les Agatha Raisin, j’en suis au tome 22 et je ne me lasse pas d’écouter les aventures de l’indomptable Agatha !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *