Groenland,  Pays nordiques,  Polars, thrillers

Boréal – Sonja Delzongle

Quatrième de couverture

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un oeil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un boeuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s’envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.


Mon avis

Nous sommes au milieu des glaces, en plein mois de janvier et la nuit polaire est totale. La température extérieure est mortelle, les ours rôdent sur l’inlandsis, bref le coin est très inhospitalier. Si la première partie met les choses en place assez doucement, la seconde moitié est une plongée en apnée, chaque chapitre se termine avec un nouvel uppercut, impossible de lâcher ce livre ! Je n’ai jamais lu un thriller pareil, j’ai été en mode survie dans cet univers glacé et dangereux, le rythme et l’ambiance sont dignes d’un film hollywoodien.

Après Qaanaaq de Mo Malo, j’ai beaucoup apprécié continuer de découvrir le Groenland et ses secrets. Ce coin glacé est méconnu mais a une histoire incroyable et une population bien tourmentée. Très soucieuse des questions environnementales, j’ai été très sensible aux aspects que soulève l’auteure, le réchauffement climatique et ses conséquences dévastatrices qui touchent de plein fouet cette partie du monde, la pollution qui rend malade les ours, je m’arrête là, le sujet est sans fin…


En résumé

Une lecture coup de poing que j’ai adorée !

Informations :
Editions Denoël, mars 2018
448 pages

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code