Romans,  Suisse

Une ascension – Pauline Desnuelles

Quatrième de couverture

Marguette Bouvier a été la première femme à descendre le Mont-Blanc à ski. Présence spectrale, elle raconte sa vie à Aurore, une  journaliste qui mène des recherches sur elle et traverse un deuil  blanc, après la disparition de son mari dans une avalanche. Entre tristesse et colère, Aurore se frotte à d’autres corps, ouvre les  yeux sur son mariage bancal et découvre ses propres forces en  affrontant la montagne. Une ascension intérieure.


Mon avis

Aurore Marsi, ancienne grand reporter ayant parcouru le monde pour ses articles, tente de garder la tête hors de l’eau depuis qu’elle a perdu son mari en montagne. Elle se retrouve terrassée par sa tristesse, et envahie par des constats douloureux et par une colère envers sa vie de couple sans doute idéalisée. Maintenant seule avec Laure, sa fille adolescente, elle peine également à s’enthousiasmer pour son un job de journaliste, jusqu’à ce qu’elle commence à s’intéresser à la vie de Marguette Bouvier

Au travers des recherches qu’effectue Aurore sur Marguette, nous faisons connaissance avec cette aventurière attachante et découvrons son destin hors du commun. Née en 1908, décédée centenaire, elle aura été la première femme à descendre le Mont Blanc à skis et deviendra tour à tour aviatrice, alpiniste, reporter, amatrice d’art ! Apparaissant dans le roman tel un fantôme, elle veille sur Aurore et agit comme une présence rassurante et inspirante pour la jeune femme.

Une ascension se révèle être une histoire touchante et émouvante sur le deuil ; ces deuils d’êtres chers, ainsi que les deuils de vies passées, de situations. Le récit se déroule tout en finesse, Pauline Desnuelles explorant les points de vue de quatre femmes, Aurore, sa fille Laure, Marguette, et Eva une bibliothécaire. Grâce aux portraits de ces femmes fortes et fragiles à la fois, animées par la passion et l’indépendance, l’écrivaine évoque le chemin de la reconstruction qu’emprunte Aurore pour tenter d’apaiser sa colère et sa peine, pour trouver la paix, aller de l’avant et vivre enfin en accord avec son essence profonde.

En plus d’une empreinte féminine forte, Pauline Desnuelles livre également un magnifique hommage à la montagne. L’amour qu’elle porte aux sommets et la force qu’elle tire de cet univers transparaissent au fil des chapitres. Ses descriptions de la nature brute sont saisissantes et empreintes de poésie, oscillant en permanence entre beauté et dureté des éléments.


En résumé

Un très beau roman qui a su me toucher !

*****************************

A propos de l’auteure du roman :

Franco-suisse, Pauline Desnuelles a étudié la littérature à Paris et Berlin. Aujourd’hui traductrice, elle vit entre Genève et le Valais. Elle a déjà publié plusieurs romans en France.

A propos du livre :

Editions Slatkine

Genève, août 2023

186 pages



,

One Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.