Polars, thrillers,  Suisse

Les inconnus de Central Park – Laurence Burger

Quatrième de couverture

New York, 4h du matin. L’inspectrice Rose McGawn est réveillée, en pleine forme, prérogative du décalage horaire. Sous ses yeux s’étend la masse sombre de Central Park, mer d’arbres à peine éclairée par de rares réverbères. Son regard est attiré par trois silhouettes qui se dirigent vers le parc. L’une d’elles semble soutenue par les deux autres. Mais déjà, elles disparaissent sous le couvert touffu des feuillus.

Occupée à la préparation d’un procès dans lequel elle et son acolyte, l’inspecteur François Gaudard, doivent témoigner, Rose oublie cette vision nocturne jusqu’au jour où ces évènements lui reviennent en mémoire après la lecture d’un article du New York Times relatant la découverte d’un cadavre dans Central Park. Y a-t-il un lien avec ce qu’elle a observé ?


Mon avis

Rose McGawn, inspectrice à Scotland Yard à Londres, et François Gaudard, inspecteur de la Sûreté publique de la principauté de Monaco, se trouvent à New York dans le but de rencontrer les membres du ministère public. Ils doivent préparer leurs auditions dans un important procès lié à une affaire dans laquelle ils ont été impliqués précédemment. Une nuit d’insomnie, Rose aperçoit depuis sa fenêtre donnant sur Central Park une étrange scène : deux personnes qui soutiennent une troisième, chancelante, titubante et qui a l’air de se débattre. Le trio se dirige vers l’entrée du parc, pourtant peu fréquentable la nuit. Quelques jours plus tard, un homme asiatique y est retrouvé mort. A première vue, tout semble indiquer un crime d’ordre sexuel, mais rapidement les choses se compliquent…

Si tout comme moi, vous aimez lire les romans mettant en scène des personnages récurrents dans le bon ordre, je vous signale tout de suite que Les Inconnus de Central Park s’inscrit dans la continuité du polar Le cadavre du 25 (Ed. Slatkine, 2021). Ayant découvert cette information en cours de lecture, j’ai ressenti une certaine frustration. Non pas que l’intrigue ne se comprenne pas sans avoir lu le tome précédent, mais passablement d’éléments se retrouvent dévoilés, divulgâchant les points importants de la première enquête. Sachant maintenant que les acteurs principaux font leur retour, ceci expliquerait-il peut-être le fait que les (très nombreux) protagonistes soient si peu développés et que nous ressentions peu d’attachement envers eux ?

En évoquant les thèmes du sort de la minorité ouïghour, des cartels de la drogue et des relations commerciales tendues entre les États-Unis et la Chine, Laurence Burger tape dans des sujets hautement actuels et sensibles. Elle dévoile un récit complexe dont les ramifications remontent jusqu’aux plus hautes sphères du pouvoir, conférant à ce polar une touche de thriller politique. Les liens se tissent petit à petit, les situations se trouvent habillement entremêlées. Malheureusement, selon moi, des ficelles parfois faciles et des hasards trop opportuns ont quelque peu entamé la crédibilité de certains passages.

Néanmoins, force est de constater que compte tenu du métier d’avocate de l’auteure, les chapitres relatant de la préparation du procès et des coulisses de la justice américaine s’avèrent être les parties les plus réussies et les plus intéressantes à mon sens. Avec son décor new-yorkais, Les inconnus de Central Park dépayse en nous faisant découvrir la Grosse Pomme, et reste un polar qui se laisse lire avec avidité et intérêt.

En résumé

Un polar foisonnant et agréable.

*****************************

A propos de l’auteure du roman :

Avocate de formation, spécialiste en arbitrage international, Laurence Burger a déjà plusieurs romans à son actif : Les noyées du Rocher (autoédition, 2018), Le cadavre du 25 (Ed. Slatkine, 2021), Apnea (BSN Press, 2022).


A propos du livre :

Éditions Slatkine
Genève, septembre 2023
312 pages



,

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.