Romans,  Romans suisses

Grand National – Roland Buti


Quatrième de couverture

Ainsi est-on plongé, avec Grand National, dans la vie de Carlo, en crise : sa femme Ana l’a quitté, sa mère s’est réfugiée dans un palace d’où elle refuse de sortir, et son employé encaisse un passage à tabac pour des raisons mystérieuses. Avec Carlo, le lecteur va ressentir physiquement le manque et l’intime connaissance qu’il a d’Ana, appréhender la violente et récente histoire des Balkans, découvrir enfin le passé romanesque de sa mère pendant la Deuxième Guerre mondiale et son lien avec le palace du Grand National.


Mon avis

En lisant le résumé, on pourrait craindre un roman déprimant. Certes, sur le papier, rien ne va dans la vie de Carlo, certains passages ne sont pas joyeux mais le récit ne tombe nullement dans le pathos. La plume de Roland Buti est poétique, élégante, à l’image de ce palace historique. Grand national est le nom fictif d’un hôtel situé à Glion, sur les hauteurs de Montreux. Un de ces hôtels de luxe a la vue plongeante sur le lac Léman, hôtels qui ont connu leur âge d’or entre la fin du XIXème siècle et l’entre deux guerres grâce à une clientèle illustre et riche.

Petit-fils d’immigré italien, Carlo va peu à peu découvrir des épisodes de la vie de son grand-père et de sa mère, une petite vieille originale et attachante. On apprend les liens qui la lient à cet hôtel et ce qu’elle y a vécu pendant la seconde guerre mondiale. Une question en filigrane hante d’ailleurs les pages : connaît-on vraiment la vie de nos parents ?

Il est beaucoup question d’identité et de passé dans ce livre, à l’image de l’employé, Agon, un immigré kosovar qui a fui son pays à la guerre de Yougoslavie. Ce personnage m’a beaucoup plu : un grand costaud sensible, qui lit des classiques de la littérature française, qui bichonne sa parcelle de jardin familial et s’attache aux ainés. Et l’amitié qui se lie entre Carlo et Agon est atypique mais tellement sincère.


En résumé

Ce roman a été un vrai coup de cœur ! Un petit livre (160 pages) mais un grand roman de part sa bienveillance, sa douceur et sa tendresse.

Informations :
Editions Zoé, Genève, août 2019
160 pages

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.