Finlande,  Polars, thrillers

Le Serment – Arttu Tuominen

Grand Prix finlandais du meilleur polar 2020, sélection du Prix Clé de verre 2021 du meilleur polar Scandinave, rien que ça ! Un grand merci aux Editions de La Martinière qui m’a permis de lire mon premier polar finlandais !

Quatrième de couverture

Ils sont trois : un cadavre lardé de coups de couteaux, un suspect errant les mains ensanglantées à l’orée d’un bois et l’inspecteur chargé de l’enquête. Trois hommes qui se connaissaient ; trois hommes qui ne s’étaient pas revus depuis vingt-sept ans. Dans les prairies sauvages de Finlande ressurgissent les souvenirs d’une enfance féroce, les traumatismes du passé. Entre les courses à vélo et les vengeances à la sortie de l’école, un pacte de sang a été scellé. Un serment qui se rappellera à eux trois décennies plus tard.


Mon avis

C’était donc mon tout premier roman finlandais ! Habituée aux polars suédois, les noms et prénoms ici sont un peu déstabilisants car très différents, on peut s’y perdre au départ mais ma crainte initiale passée, j’ai vite intégré les personnages.

Le récit se déroule sur deux temporalités : l’enquête en 2018 et le début des années 1990, moment où nos protagonistes sont adolescents. Ne cherchez pas ici une enquête pleine de rebondissements, elle est d’ailleurs secondaire à mon sens car les preuves sont irréfutables, on sait tout depuis le début. L’intérêt réside dans ce que l’on apprend de la jeunesse des personnages et qui donnera le mobile du crime et pourquoi le commissaire agit de la sorte dans le présent. Certaines scènes vers la fin sont dignes d’une course contre la montre, on est en apnée avec le héros et on se demande comment il va retourner la situation en sa faveur. Le lecteur est vite pris en tenaille entre ce que la police devrait faire et ce que le passé dicte aux personnages, par loyauté.

Le commissaire et les autres flics de l’équipe sont des cabossés de la vie, une composante assez classique des polars nordiques. Dans cette belle Finlande, tout n’est pas rose : la violence, l’alcool, les mauvais traitements, les jeunes qui ramassent et tournent mal…

Une lecture que j’ai beaucoup aimée et qui restera une histoire marquante. Un roman qui ne laisse pas insensible et que je referme un peu chamboulée. Certains passages sont forts en émotions et d’autres très sombres, socialement parlant.


En résumé

Un polar noir, poignant sur la loyauté et l’amitié. Dans le palmarès de mes meilleures lectures 2021 !

Crédits photo : Editions La Martinière


Informations :
Editions de La Martinière, Paris, septembre 2021
448 pages

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.